Les traditions séculaires de notre beau pays rayonnent dans le monde comme sur mon dimanche. Tel un touriste chinois devant le palais de Versailles, tel le palais frustre d'un américain devant un plat de quenelle sauce gribiche, tel l'étranger laborieux devant quelques vers de Victor Hugo, je me pâme. Comme les siècles de culture et de raffinement résonnent dans la modeste campagne ! Comme il est bon d'être français !

panoramique décharge 02a

Ici, en Auvergne, quelque part sur les contreforts du Livradois, des hommes et des femmes perpétuent les gestes ancestraux de la sagesse paysanne. Loin de la capitale métissée et des technocrates bobos siégeant dans les ministères, le vrai français poursuit humblement le cours de son existence authentique.

Sans se soucier des plaintes geignardes des écologistes à la solde de Bruxelles, le vrai français dompte la nature sauvage avec la sagesse et le discernement du bon père de famille. Qu'un lopin de notre bonne terre volcanique de souche dépérisse sous les herbes folles et la vermine, il se propose de brûler quelques bâches de plastique. D'un naturel discret il viendra, à la nuit tombée, déposer secrètement les reliquats de sa vie besogneuse, dans le but certainement d'humaniser cette vilaine clairière.

IMG_2080a

Gestion traditionelle des déchets, commune de Collat (43), 18 août 2013